Visite pastorale de Monseigneur Jean de Charioupolis à Colombelles

Accompagné de son secrétaire l’hypodiacre André Gudko, s’est rendu à la Paroisse Saint Serge et Saint Vigor de Colombelles. Après avoir assisté aux vigiles le samedi soir, Monseigneur Jean a présidé la Divine liturgie le dimanche matin. Il était entouré de l’Archiprêtre Pierre Argouet, du Père Jean Drancourt (desservant la paroisse) et du Père Stefan Fotache (recteur de la paroisse Saint André et Sainte Alexandraà Caen, dépendante de la Métropole roumaine).

(JPEG)

Lors de la petite entrée, l’Archevêque a remis la croix ornée à l’Archiprêtre Pierre Argouet pour le remercier des nombreuses années consacrées au service de la paroisse. A l’issue de la Divine Liturgie, les paroissiens ont offert au Père Pierre et à son épouse Brigitte un voyage en Crète. Mgr Jean a évoqué le rôle important et difficile que jouent les épouses des prêtres au sein de communautés, il a félicité le chœur, animé par Nathalie et Elie Korotkoff ainsi que tous les paroissiens. L’Archiprêtre Pierre a souligné que, outre la protection de Saint Serge et de Saint Vigor, la paroisse avait un intercesseur de choix en la personne de Saint Dimitri Klépinine dont le mariage a été célébré en l’église Saint Serge de Colombelles en 1937, avant son ordination sacerdotale la même année par Monseigneur Euloge.

La paroisse orthodoxe de Colombelles a été fondée pour et par les ouvriers de la Société Métallurgique de Normandie, et avec l’aide de celle-ci. Arrivés dans les années 1920, c’étaient en majorité des officiers et des soldats de l’armée blanche, démobilisés à la fin de la révolution russe. Monseigneur Euloge est venu bénir l’église dédiée à saint Serge de Radonège en 1926. Fortement touchée par les bombardements alliés, l’église a été restaurée et entretenue par les soins de la S.M.N. En 1986, devant faire face à la crise de l’acier, la S.M.N. cède l’église pour une somme symbolique à l’association saint Serge qui en assure désormais l’entretien. L’entreprise, qui au plus fort de son activité employa jusqu’à 6400 salariés ferme définitivement en 1993. La paroisse, désormais placée sous le patronage de St Serge et de St Vigor (évêque de Bayeux au 6ème siècle) continue de témoigner de l’orthodoxie en Normandie, mission qu’elle a reçu de ses bienheureux fondateurs.

(JPEG)
(JPEG)

Des agapes très conviviales et fraternelles ont clôturé cette magnifique journée en réunissant un grand nombre de paroissiens et leurs invités. Nul doute qu’en ces moments où tous ont besoin d’être soutenus, chacun gardera en son cœur le souvenir de ce temps où une prière fervente a réuni dans la joie les fidèles autour de leur pasteur.

(JPEG)
(JPEG)
(JPEG)
(JPEG)
(JPEG)
(JPEG)
Retour haut de page
SPIP